serrurier evry

Urbanisme et habitat

À la suite de l’établissement du schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme de la région parisienne, l’institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Île-de-France investit Évry en lançant le projet ville nouvelle. À partir de là, son paysage s’étoffe de bureaux, d’emplacements publics et de grands ensembles, vestiges de l’essor économique, technologiques et de transformation sociale au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. L’année 1971 est marquée par des modifications drastiques de la morphologie de la ville. Les champs de betteraves accueillent d’imposants immeubles et des quartiers se créent progressivement.

Des quartiers urbanisés

C’est à partir de 1972 qu’Évry se subdivise en de nombreuses parties, dont la division Bois-Guillaume-Bois Sauvage, les Champs-Elysées, les Pyramides, le Champtier-du-Coq, le Parc-aux-Lièvres, Évry Village, Aguado et bien d’autres quartiers.

urbanisme a evryDélimitée à l’Ouest par Ris-Orangis, au Sud par Courcouronnes, à l’Est par les Champs-Elysées et au Nord par la N7, la première partie d’Évry est caractérisée par la rue Bois-Guillaume et du grand ensemble Bois Sauvage. Dans cette division, les HLM pullulent et de colossaux immeubles dominent les rues. Seule la rue du Bois-Guillaume est structurée par des pavillons et des immeubles contemporains.

Les Champs Élysée abrite au total 2250 habitants. Le quartier est habité par une population en majorité jeune dont 64 % sont locataires. Les revenus moyens s’élèvent à 26400 euros par foyer. Par ailleurs, les médecins généralistes sont rares, mais les commerçants sont nombreux. Les Champs Élysée a reçu la distinction « Villes et Villages Fleuris » avec trois fleurs.

Malgré son climat sec et peu ensoleillé, le quartier des Pyramydes est composé d’espaces verts et de jardins. Il a aussi reçu le titre de « Village fleuri » avec trois fleurs, décerné par le Conseil National des Villes et villages fleuris de France. Bien qu’il offre un agréable cadre de vie, c’est un quartier sensible. En effet, sur ses 10250 résidents, beaucoup vivent dans une situation financière critique et la plupart d’entre eux, notamment environ 71 %, sont des locataires. De nombreux HLM ont été bâtis, aux côtés de quelques restaurants, cafés et bars.

Champtier-du-Coq héberge 3250 habitants qui sont à 87 % locataires. Le taux de chômage dans cette partie s’évalue à 23 % et les ménages possèdent un modeste revenu de 23400 euros. En tant que quartier d’Évry, il n’a pu échapper aux HLM. Malgré ces points négatifs, le quartier possède un atout non négligeable, le titre de village fleuri reçu avec trois fleurs.

Comptant 3020 habitants, Parc-aux-Lièvres est tout à fait similaire aux autres quartiers de la commune. Cependant, il fait aujourd’hui l’objet d’un projet de renouvellement qui prévoit d’améliorer ses infrastructures pour offrir un meilleur cadre de vie à ses résidents. Au programme, il y a la rénovation du quartier, sa recomposition à l’échelle piétonne et la réhabilitation de son parc social.

Des monuments historiques

Malgré sa métamorphose architecturale issue du projet ville nouvelle élaborée à partir de 1968, Évry a gardé quelques vestiges de son passé, dont l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul constituée d’une chapelle consacrée à la Vierge Marie, l’ancien presbytère, la maison d’accueil Sainte-Geneviève des sœurs de Notre-Dame de Sion, l’ancienne ferme de 1862, le lavoir du village, la gare d’Évry-Val-de-Seine, l’ancienne mairie de 1828, le château de Beauvoir, etc.

Je veux en savoir plus