serrurier evry

Le métier de Serrurier

Un serrurier effectue différentes activités liées à la sécurité et à la construction métallique. Ce spécialiste peut réaliser des serrures et autres objets à partir de divers matériaux tels que l’acier, l’aluminium, l’acier inoxydable, le cuivre ou le laiton. Les professionnels qui exercent ce métier doivent généralement posséder des connaissances en menuiserie métallique, en mobilier d’agencement, en ferronnerie d’art et en charpente métallique. Ils peuvent concevoir, entretenir et réparer des portes, des fenêtres, des grilles, des baies vitrées et autres. Contrairement à la Suisse, il est obligatoire de suivre des formations spécifiques pour pouvoir exercer cette activité en France.

Les études à suivre pour devenir professionnel

Pour pouvoir réaliser toutes les activités liées à son métier, un artisan doit posséder au minimum un CAP serrurier-métallier ou un CAP ferronnier.

Les détenteurs d’un BAC pro technicien en chaudronnerie industrielle, d’un BAC pro ouvrage du bâtiment : métallerie, d’un BAC STI génie mécanique ou d’un BP (brevet professionnel) en serrurerie-métallerie, peuvent également accéder à cette profession.

Pour ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances et par la même occasion, bénéficier d’un meilleur salaire, il est conseillé de poursuivre les études jusqu’à l’obtention d’un BTS constructions métalliques ou d’un BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle.

Outre les formations, ce métier nécessite de la rigueur, de la précision et une bonne condition physique. En effet, les heures de travail se déroulent dans des ateliers souvent soumis à des nuisances sonores ou dans des chantiers avec une quantité importante de poussière.

Dans quels cas recourir à ses services ?

En règle générale, il est indispensable de faire appel aux services d’un professionnel dans la réalisation des opérations de pose, de changement, de réparation ou d’entretien de dispositifs, dont l’état peut influer sur la sécurité d’un bien (portes, rideaux métalliques, etc.).

Dans certains cas, une personne qui dispose d’un savoir-faire en bricolage peut procéder à la réparation ou au changement d’une serrure si elle est de type classique. Cependant, face à une porte 5 points, il est fortement déconseillé de se baser essentiellement sur ses connaissances de bricoleur, pour éviter les malfaçons qui peuvent avoir des répercussions sur la sécurité de son habitation ou de son local. L’idéal est de confier les travaux à une personne qualifiée.

Le renforcement des ouvertures est également une opération réservée aux spécialistes. En fonction des besoins du client, ils peuvent proposer différentes solutions, parmi lesquelles la pose de grille de protection et l’installation de mécanismes haut de gamme.

Sécuriser une maison : quelles solutions ?

Les portes et les fenêtres sont les points faibles d’un bâtiment. Pour sécuriser une habitation, il est donc indispensable de renforcer ces ouvertures.

Dans la majorité des cas, il suffit d’équiper les portes et les fenêtres de mécanismes certifiés A2P qui possèdent un niveau de sécurité relativement élevé (2 à 3 étoiles), pour dissuader les cambrioleurs. Délivrée par le CNPP, cette norme garantit la qualité des dispositifs de verrouillage.

Dans certaines zones des grandes villes, les systèmes de verrouillage peuvent être impuissants face aux matériels utilisés par les personnes malintentionnées. Pour sécuriser efficacement son bien, il est parfois indispensable de procéder à la pose d’un blindage, notamment au niveau de l’ouverture principale.

Le blindage est une solution incontournable pour rendre une porte inviolable et optimiser l’isolation thermique et acoustique d’un logement. Il peut être allié à une grille de protection pour renforcer encore plus la résistance de l’ouverture.

Conseils en cas de blocages de portes ou de volets

Les portes et les volets en bois peuvent subir des dysfonctionnements, notamment par temps de pluie. En effet, l’humidité et les intempéries peuvent gonfler cette matière puisque c’est un matériau naturel qui change en fonction des conditions météorologiques.

Pour détecter la partie qui a gonflé, il suffit d’utiliser un papier carboné et de le glisser en dessous et sur le côté de la porte ou du volet. Ensuite, il faut raboter légèrement avec du papier de verre à grain de grande taille la partie enflée. Il est à noter que sous l’effet de la chaleur, le bois se contracte et il est donc conseillé de ne pas trop raboter la porte pour ne pas altérer l’isolation.

Dans de nombreux cas, les blocages peuvent être entrainés par des charnières dévissées. Pour remédier à ces types de problème, il suffit de déplacer les charnières de quelques millimètres pour les revisser. Si les ouvertures destinées aux vis sont usées, l’idéal est d’utiliser de la colle à bois pour procéder au resserrage.

Concernant les volets roulants, les dysfonctionnements sont souvent entrainés par un tablier non aligné, des lames cassées, un tablier désolidarisé de l’axe de l’enroulement ou un blocage au niveau du caisson.

Après avoir détecté la cause de la panne, il faut ouvrir le caisson et vérifier le bon fonctionnement de l’axe d’enroulement, changer les pièces défaillantes ou remettre les lames dans l’axe pour aligner l’ensemble du tablier.

Si la source du blocage est difficile à détecter, il est recommandé de laisser les travaux de réparation aux professionnels pour éviter les dégâts supplémentaires des équipements.

Que faire en cas d’urgence ?

Il y a un grand nombre de cas d’urgence : clé cassée, porte ou volet bloqué, ouverture endommagée suite à une effraction, etc.

Quel que soit le problème rencontré, il est conseillé de faire appel aux prestations d’un professionnel qui est le seul à pouvoir fournir des solutions adaptées à la situation.

Néanmoins, il faut prendre des précautions au niveau du choix du spécialiste. En effet, certaines personnes malintentionnées peuvent profiter de l’état d’urgence pour fournir des services de mauvaise qualité tout en gonflant le prix.

Bien entendu, il est envisageable de poursuivre l’escroc en justice, mais il faut savoir que seul l’abus de faiblesse est sanctionné par la loi, alors qu’il est relativement difficile à prouver. Le “gonflement de prix” quant à lui, est légal.

Reconnaître un professionnel

En posant quelques questions, il est aisé de reconnaitre un professionnel au téléphone. En premier lieu, un vrai spécialiste donne toujours une idée du coût de son intervention et annonce un délai. Le non-respect de ce délai est la preuve d’un manque de sérieux de sa part.

Généralement, lors des situations d’urgence, il peut également évoquer les réparations nécessaires à l’équipement défaillant, sans forcément obliger le client à tout changer.

Une fois sur place, il doit disposer de tous les outils nécessaires et posséder des pièces de rechange classiques. Dans le cas où la réparation ne peut s’effectuer immédiatement en raison d’importants dommages subis par l’équipement, il doit pouvoir placer un système de fermeture provisoire.

Comment trouver un bon artisan ?

En premier lieu, il est recommandé d’opter pour une entreprise agréée par un fabricant de serrures et vérifier que la société possède réellement un siège. L’idéal est de s’informer auprès de ses proches, ses amis ou ses voisins pour obtenir le numéro de téléphone d’un spécialiste digne de confiance.

Dans le cas où il est impossible de bénéficier d’une recommandation fiable, la solution la mieux adaptée est de contacter l’artisan par téléphone. Pour éviter les arnaques, il est souvent recommandé d’éviter les enseignes qui inondent les boîtes aux lettres et qui détiennent des sites web de basse qualité. Pour évaluer la qualité des prestations d’un artisan sur internet, il suffit de consulter les avis des utilisateurs sur les forums.

La mairie et les syndics (pour les locataires) peuvent être des alternatives à la toile et d’excellentes sources d’information.

Après avoir obtenu le numéro d’un bon prestataire, il est fortement conseillé de le garder en prévision des situations d’urgence.