serrurier evry

Le cadre de vie

L’agglomération Évry Centre Essonne est aujourd’hui très urbanisée. Rien que dans la commune d’Évry, les barres HLM pullulent et se mêlent aux meulières Art nouveau. Malheureusement, cette partie de la ville est depuis quelques années classée « site sensible », mais ménage ses efforts pour regagner son statut de ville nouvelle.

Une ville commerciale

Ville incontournable de la Grande Couronne Parisienne, Évry dispose d’un port de commerce qui longe sur 1000 mètres les bords de la Seine. Sous l’égide du port autonome de Paris, ce port possède une superficie de 4 ha et se charge d’accueillir toutes les embarcations de commerce : les paquebots, les cargos, etc.

le cadre de vie à EvryL’année 2001, il a accueilli 154 600 tonnes de marchandises (liquides, solides ou emballés). À noter qu’il est doté d’un espace de stockage. Selon les prévisions, l’ajout d’un terminal à conteneurs permettrait de le développer encore plus.

Par ailleurs, la société des centres commerciaux, une société par action simplifiée, a investi les lieux depuis 1975. Spécialisée dans le secteur d’activité de l’administration d’immeubles et autres biens immobiliers, elle a établi le centre commercial régional Évry 2. Celui-ci s’étend sur 100 000 mètres carrés, comprenant ainsi 235 boutiques spécialisées dans l’alimentation, la restauration, la beauté, la santé et le bien-être, les bijoux, les accessoires et cadeaux, le sport et les loisirs, la décoration et les articles de mode, les services divers… 5300 places de parking sont disponibles pour les clients. À préciser qu’un hypermarché Carrefour, les Galeries Lafayette et une Fnac font partie de ses innombrables magasins. Le centre commercial régional Évry 2 a beaucoup souffert des retombées des attentats de Paris de 2015. Il a vu baisser en chute libre son taux de fréquentation.

Évry projette de transformer l’ancienne tour de l’hebdomadaire «Le Républicain de l’Essonne » en site commercial. L’objectif de la mairie est de redonner une seconde vie à l’immeuble en ruine. Pour réaliser ce projet, une procédure d’expropriation a été entamée avec la participation des habitants et du conseil municipal. Le leitmotiv de la mairie est de redorer le blason de la ville en exploitant les 13 300 m² de terrains situés en bordure de la N 7. Pour faire aboutir ses projets, elle compte sur le foncier évalué à 2 150 000 Euros par France Domaine 91.

Une ville désenclavée

Depuis toujours, la commune est favorisée par deux axes de communication qui la gardent connectée aux villes voisines et lui permettent d’effectuer des échanges commerciaux. Il s’agit de la Seine et la Via Agrippa.

Le port d’Évry accueille les marchandises transportées sur les flots de la Seine. Au fil des années, la Via Agrippa a d’abord été transformée en route nationale 7, puis en voie rapide en 1978. Elle sillonne la ville du nord au sud, parallèlement à la Seine. Un peu plus loin se trouvent la route nationale, l’autoroute A6 et la route nationale 104 qui limite Lisses.

Au travers de la commune passent les routes départementales 91, 92 et 93. La 91 côtoie la partie nord de Ris-Orangis et dessert le centre-ville, avant d’atteindre le quartier Bras-de-Fer.

La route départementale 92, quant à elle, relie la nationale 7 et l’autoroute A6. La route départementale 93 passe au travers de Courcouronnes et rejoint Étiolles. Elle coupe la Seine par l’unique pont routier d’Évry, avant de rejoindre la route départementale 448.

Par ailleurs, Évry est parcourue par deux ramures de la ligne D du RER, dont celles qui assurent le circuit Villeneuve-Saint-Georges – Montargis et la ligne Grigny – Corbeil-Essonnes. Au total, quatre gares gèrent ces déplacements tous-terrains. La commune fait office de point de départ aux lignes de nombreuses compagnies de transport, dont le réseau de bus Albatrans, Sénart Express et TICE. La nuit, outre le métro, les habitants peuvent prendre le réseau de bus Noctilien et ses lignes N135 pour aller à la gare de Villeneuve-Saint-Georges ou encore les lignes N144 pour parvenir à la gare de Paris-Est.

Cette destination dispose d’infrastructures de transport comprenant des voies pour les autobus, des allées et mails pour les piétons, des pistes cyclables, etc. En prenant la route nationale 7, les habitants peuvent atteindre rapidement l’aéroport Paris-Orly, localisé à 13 km. L’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle est situé à 44 km au nord-est, tandis que l’aéroport de Melun-Villaroche se trouve à 18 km à l’est d’Évry. La commune dispose par ailleurs d’un héliport localisé à proximité de Lisses.

D’autre part, en 2018, ses résidents vont bénéficier d’un tram-train Évry – Massy qui assure la liaison entre la gare d’Évry-Courcouronnes et celle de Massy-Palaiseau. Il promet un trajet de quarante-minutes et après son établissement, il sera rallongé jusqu’à la gare de Versailles-Chantiers.

Un nouvel avenir attend cette agglomération au rayonnement grandissant. Elle prévoit un développement des transports, la création de nombreux emplois, la construction de logements, de commerces de proximité, d’écoles, etc.